Présidence du Faso : La Banque arabe pour le développement économique en Afrique(BADEA) confirme son soutien au PNDES

Reçu par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le jeudi 18 janvier 2018, au palais de Kosyam, le directeur général de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique(BADEA), Dr Sidi Ould Tah, affirme être venu parler non seulement du renforcement des différents programmes de coopération existant entre son institution et le Burkina Faso, mais aussi des perspectives de cette coopération dans divers secteurs.

C’est accompagné du ministre de l’Economie, des finances et du développement, Rosine Coulibaly/Sori que la délégation conduite par le directeur général de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique(BADEA), a été reçue par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

A sa sortie d’audience, la délégation de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique, par la voix de son directeur général, Dr Sidi Ould Tah, affirme être venu parler des différents programmes de coopération existant entre son institution et le Burkina Faso. « Nous avons passé en revue les différents programmes de coopération qui existent entre la BADEA et le Burkina Faso », a-t-il mentionné. Pour le Dr Sidi Ould Tah, cette rencontre a également permis, de présenter ses félicitations au président Roch Kaboré pour les progrès remarquables réalisés en dépit de la conjoncture internationale et régionale difficile.

Renforcement de la coopération

JPEG - 76.2 ko
Le directeur de la BADEA, à son entrée dans la salle d’audience a été accueilli par le Président du Faso, Roch Kaboré

Parler des différents programmes de coopération qui lient l’institution au pays des Hommes intègres sans aborder les questions de renforcement ? Non, si l’on en croit le propos du directeur général de l’institution financière : « Nous avons écouté les orientations de son excellence sur les voies et moyens de renforcer la coopération bilatérale entre la BADEA et le Burkina Faso », a indiqué Dr Sidi Ould Tah. Il a expliqué aussi qu’ils se sont penchés aussi « sur les perspectives de cette coopération dans les secteurs prioritaires vers lesquels cette coopération devrait être orientée ».
Ce renforcement, à l’entendre, passera par un ensemble d’actions qui couvre aussi bien le secteur public que privé. Ainsi, au titre du premier, le public, il a affirmé ceci : « Nos actions conformément aux priorités du gouvernement vont s’orienter vers le renforcement de notre intervention dans le secteur du transport, (routes), le secteur de l’eau, l’appui à la microfinance, l’entrepreneuriat féminin, l’emploi des jeunes, etc. ».

JPEG - 81.5 ko
Le directeur général de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique(BADEA), Dr Sidi Ould Tah,à sa sortie d’audience et répondant aux questions de la presse

En ce qui concerne le second, c’est-à-dire le privé, « nous avons deux nouveaux programmes qui vont être déployés : le programme du financement du commerce et un programme spécial pour le financement du secteur privé », a déclaré le patron de la BADEA.

Somme toute, de l’avis du docteur Ould Tah, cette visite à Kosyam devrait s’entendre comme une confirmation du soutien, et de la BADEA et des institutions sœurs, dans l’accompagnement de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social(PNDES) du gouvernement. « C’était aussi l’occasion de confirmer à son excellence tout le soutien de la BADEA, mais aussi des autres institutions sœurs du groupe de coordination des institutions financières arabes pour accompagner le Burkina Faso dans la mise en œuvre du PNDES, conformément aux priorités du gouvernement », a fait savoir le directeur général de l’institution financière.

Tambi Serge Pacôme Zongo(Stagiaire)
Lefaso.net