Consulat Général du Burkina Faso à Paris

Le Burkina Faso est l’un des pays où les taux de scolarisation et d’alphabétisation sont encore les plus faibles au monde. Néanmoins des progrès significatifs ont été réalisés au cours des cinq dernières années. Le taux de scolarisation brut a augmenté de 15% et aujourd’hui 60,1% d’enfants en âge de scolarisation fréquentent l’école contre 45% entre 2001 et 2002. Le taux d’alphabétisation a augmenté de 30% en 2001 à 32,5% en 2005 (source : DEP-MEBA, aide mémoire, 8è mission conjointe). Cependant, la situation générale de l’éducation demeure toujours une grande préoccupation.

Ce système éducatif se caractérise en outre par des disparités géographiques tant en termes de taux de scolarisation, qu’en termes de couverture en infrastructures scolaires. Il existe également des disparités relatives au genre (65.7% de taux de scolarisation pour les garçons, contre 54.5% pour les filles).

 35

 SCOLARISATION AU BURKINA FASO

Conditions d’inscription

Il suffit généralement de formuler une demande par écrit, adressée au chef d’établissement et de remplir une fiche d’inscription. Les pièces généralement requises sont les suivantes :

 Une photocopie légalisée de l’extrait d’acte de naissance;
 les photocopies des derniers bulletins scolaires ;
 les photocopies légalisées des diplômes ;
 la quittance de paiement des frais de scolarisation, éventuellement.

Une liste non exhaustive des établissements secondaires et supérieurs tant publics que privés est jointe en annexe.

1. L’ENSEIGNEMENT PRIMAIRE
L’enseignement de base dans son ensemble comprend l’éducation préscolaire pour les enfants de trois à six ans et l’éducation primaire.

L’enseignement primaire public accueille les enfants de 6 ans révolus et va du CP1 au CM2.

2. L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE:
L’enseignement secondaire comprend l’enseignement général et l’enseignement technique. L’enseignement général comprend deux cycles :
 Le 1er cycle d’une durée de 4 ans est sanctionné à la fin par le Brevet d’Etudes du Premier
Cycle (BEPC)
 Le 2nd cycle dure 3 ans et est couronné par le Baccalauréat.

L’enseignement technique et professionnel comporte trois cycles :

 Le cycle court dure 3 à 4 ans après le CEP et est sanctionné à la fin par le Certificat
d’Aptitudes Professionnelles (CAP);
 Le cycle moyen dure 2 ans après le BEPC et débouche sur le Brevet d’Etudes
Professionnelles (BEP);
 Le cycle long dure 3 ans après le BEPC et conduit au Baccalauréat.
3. L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
Le baccalauréat est le premier diplôme universitaire donnant droit à une inscription dans les universités du Burkina Faso, qu’il s’agisse du baccalauréat de l’enseignement général, du baccalauréat technique ou du baccalauréat professionnel.

L’enseignement supérieur est dispensé dans diverses filières de formation aussi bien par l’Etat que
par le privé.

3.1. Etablissements publics d’enseignement supérieur

3.1.1. Université de Ouagadougou (UO)

Université de Ouagadougou
03 B.P. 7021 Ouagadougou 03
Tél.: + (226) 50-30-70-64/65
Fax: + (226) 50-30-72-42
Telex: 512 BF
Site web: www.univ-ouaga.bf

Unités de Formation et de Recherche (UFR) de l’UO

 UFR/LAC – Lettres – Arts et Communication;
 UFR/SH – Sciences Humaines;
 UFR/SEG – Sciences Economiques et Gestion;
 UFR/SJP – Sciences Juridiques et Politiques;
 UFR/SEA – Sciences Exactes et Appliquées;
 UFR/SVT- Sciences de la Vie et de la Terre;
 UFR/SS – Sciences de la Santé;
 IBAM – Institut Burkinabè des Arts et Métiers.

3.1.2. UniversitéPolytechniquedeBobo-Dioulasso(UPB

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso
01 BP 1091 Bobo Dioulasso 01 Burkina Faso
Tél. :+(226) 20 98 06 35/ +226 20 97 27 58
Fax : +(226) 20 98 25 77/ +226 20 97 05 57
Site web: www.univ-bobo.bf

Formations de l’UPB:

 Génie Electrique option électrotechnique (GE/Electrotechnique);

 Génie Electrique option électronique (GE/Electronique);

 Génie Industriel et Maintenance (GIM);

 Génie Mécanique et Productique (GMP);

 Gestion Commerciale et Finances-Comptabilité (GC/FC);

 Secrétariat de Direction (SD);

 Elevage/agronomie/Eaux et Forêts;

 Informatique (à l’Ecole Supérieure d’Informatique);

 Gestion (à l’Institut Universitaire et de Technologie).

3.1.3. Université de Koudougou

Université de Koudougou
B.P. 376 Koudougou Burkina Faso
Tél.: (226) 50 44 01 22 / 25
Fax: (226) 50 44 01 19

Filières de formation de l’Université de Koudougou

L’Université de Koudougou comporte trois structures de formation :

 L’Université ;
 L’Institut Universitaire de Technologie (IUT) qui forme dans les filières
Finances/Comptabilité et Secrétariat de direction ;
 L’Ecole Normale Supérieure de Koudougou (ENSK) qui forme les enseignants des lycées et collèges.

N.B: L’admission à l’Ecole Normale supérieure (ENSK) se fait soit par voie de concours de la Fonction publique qui détermine les conditions inhérentes à chaque option ou niveau de formation pour les fonctionnaires de l’Etat, soit sur dossier pour le privé ou les demandes venant de pays étrangers. Les pré-requis sont le DEUG ou la licence.

LES BOURSES D’ETUDES DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Le Centre national de l’Information, de l’Orientation Scolaire et Professionnelle et des Bourses (CIOSPB) offre aux étudiants burkinabè des informations diverses sur les filières, les possibilités de poursuite des études et les débouchés professionnels. Le centre effectue ses missions en collaboration avec les structures s’occupant de la gestion de l’emploi au Burkina Faso.

Chaque année, le gouvernement burkinabè octroie des bourses de premier, deuxième et troisième cycles, ainsi que des bourses « intermédiaires » et de spécialisations.

Toutes les conditions d’octroi de ces bourses sont disponibles sur le site internet du CIOSPB :
www.ciospb.bf

Il existe d’autres types de bourses telles que les bourses de l’UEMOA, les bourses de l’Union
Européenne et les bourses canadiennes.

Concernant les bourses de l’UEMOA, elles s’adressent aux étudiants qui entament une formation de
3ème cycle (DESS, Master) ou une thèse de Doctorat sur le territoire de l’Union. Les domaines prioritaires sont les suivants :

 Sciences de l’Ingénieur ;
 Expertise Comptable ;
 Santé Publique ;
 Education ;
 Technologies de l’Information et de la Communication.

3.2. Universités privées

Il existe également des universités privées parmi lesquelles l’Université Saint Thomas d’Aquin et l’Université Libre du Burkina.

3.2.1. Université Saint Thomas d’Aquin

06 BP 10212 Ouagadougou 06
Burkina Faso
Tél. : +226 50 31 93 57/58/12
Email: fb.te1498583902nosaf1498583902@atsu1498583902
Site web: www.usta.bf

Les formations à l’USTA:

numérisation0001

3.2.2. Université Libre Du Burkina (ULB).

01 BP 1020 Ouagadougou 01 Burkina Faso
Tél. : (226) 50 35 65 48

Formations offertes par l’ULB

 Lettres et formation ;
 Gestion financière et bancaire ;
 Commerce international ;
 Relations internationals ;

3.3 Autres structures de formation15

3.3.1. Ecoles professionnelles publiques

3.3.1.1. Ecole nationale d’administration et de la magistrature (ENAM)

03 BP 7024 – Ouagadougou
Tél. : +(226) 50 31 23 35
Fax : + (226) 50 30 66 11
Site web: www.enam.gov.bf

L’ENAM a pour mission de former les cadres de l’Etat. L’admission à l’ENAM se fait soit par voie de concours, soit sur titre par étude de dossier. Elle forme dans les filières de la diplomatie, de l’administration publique et de la magistrature aussi bien en formation initiale qu’en formation continue.

L’ENAM reçoit également les élèves venant des autres pays de la sous-région.

3.3.1.2. Ecole nationale des régies financières (ENAREF)

Route de Fada, secteur 27
03 BP 7085 Ouagagougou 03
Tél. :+(226) 50 31 16 22
Télécopie : +(226)50 31 25 27

L’ENAREF a pour mission la formation initiale et continue des agents des catégories A, B et C des administrations financières du Burkina Faso. Elle abrite d’autre part le pôle régional de formation économique et financière pour l’Afrique de l’Ouest.

Trois filières de formation sont enseignées à l’ENAREF à savoir les filières:

 Comptabilité qui forme des inspecteurs, des contrôleurs, des agents de recouvrement du
Trésor, de la comptabilité publique et des services de contentieux et recouvrement;

 Fiscalité qui forme des administrateurs, des contrôleurs, des agents de constatation et assiette des services fiscaux;
 Finances qui forme des administrateurs, des contrôleurs et des adjoints des services financiers.
La liste des structures de formation est non exhaustive.

3.3.1.3. Institut des hautes études internationales (INHEI)

L’INHEI est une structure du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale en charge de la formation aussi bien initiale que continue du personnel diplomatique. Il a une vocation sous régionale et internationale du fait qu’il accueille des étudiants de plusieurs nationalités.

Peuvent faire acte de candidature aux concours de l’INHEI les candidats des deux sexes titulaires de la maîtrise en Droit, en Economie, en Lettres, en Sciences Humaines, politiques ou en Relations internationales ou de tout autre diplôme reconnu équivalent.

1595, Bd du Général Charles de Gaule
11 BP 1334 CMS Ouagadougou 11
Tél. : +(226) 50 36 14 76
Fax : +(226) 50 36 14 41
Email : fb.te1498583902nosaf1498583902@iehn1498583902i1498583902.

3.3.1.4. Centre de formation de l’union des radiodiffusions et télévisions nationales africaines
(CF-URTNA) : Ecole de journalisme

01 BP 385 Ouagadougou 01
Tél. : + (226)50 30 66 86
Fax : + (226) 50 31 28 66
Email : urtna-cf @cenatrin.bf

3.3.2. Ecole inter-Etats: L’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement

L’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement de Ouagadougou (2IE) est né de la fusion de deux écoles Inter-Etats: l’EIER (École Inter-États d’Ingénieurs de l’Équipement Rural) et de l’ETSHER (École Inter États des Techniciens Supérieurs de l’Hydraulique et de l’Équipement Rural).

Il est implanté sur deux sites (à Kamboinsé, à 15 km de Ouagadougou et à Ouagadougou).

Ses objectifs sont le renforcement de la qualité et du nombre de cadres techniques africains afin de permettre ainsi d’accélérer le développement dans les secteurs de l’eau, de l’énergie, des infrastructures et de l’environnement.

Site web: www.2ie-edu.org

3.3.3. Les instituts

3.3.3.1. L’Institut supérieur d’informatique et de gestion

Siège social: 06 BP 9283 Ouagadougou 06 Burkina Faso
E-mail : fb.te1498583902nosaf1498583902@gisi1498583902.
Site web: www.isigburkina.org
Tél. : (226) 50 36 24 99 / 50 36 09 19
Bobo-Dioulasso
01 BP 234 Bobo-Dioulasso 01
Tél. : +(226) 20 98 04 42

numérisation0002